Processus d’écriture, à capter l’esprit

Parfois en taxi (euh, rarement), ci ou là, lorsque les mots viennent naturellement, j’ai des formulations qui m’échappent.

A s’enregistrer on perd la spontanéité. Déclencher un outil de captation rompt la pensée, et volutes immédiates de l’esprit.

Pas trouvé la solution. Dommage.

Pour autant, un petit carnet, ou notepad numérique offre quelques possibilités d’écriture.

J’essaierai le magneto’ de mon Smartphone, peut être un peu plus, prochainement. Retranscrire me gave. Comme le montage son. Mais cela peut vriller en jolie obsession créative aussi.

Un entendement intérieur, à l’écoute de soi. Au mieux, sans interférer avec son psychisme.

Longtemps que je suis sous ce constat d’écriture. Et pas seulement. De mise à soi et aux autres.

Peu importe le support. J’apprécie d’autant plus le mélange et les interactions visuelles, sonores…