carnetsauvages

Ecrire, écrire et encore écrire…

Dick

Quand je pense que je m’étais retrouvé chez lui une fois, un peu par hasard. Apart’ à la goutte d’or de memoire, l’intérieur hors temps vous transportait immédiatement dans un ranch sauce country, ses chiens en caricature pouet pouet qui auraient plu à Jean Alesi (autre specimen cette fois croisé à Milan et se jouant & ridicule d’un peintre kitsch pour faire plaisir à sa compagne)

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2019/04/24/le-chanteur-francais-dick-rivers-est-mort_5454187_3382.html

Publicités

On time

Souvenir à Madrid d’un prof’ tout autant classique que fanfaron et borderline ayant emmené sa classe se détendre pour danser en simili « club » (sait plus trop ce que c’était) qui ne m’avait jamais vu sortir ma joie/rage et éberlué de comprendre que l’image du garçon timide et sage ou presque (de la contrainte scolaire/familiale en partie) cachait bien autre chose, une marmite prête à jaillir et exploser

https://youtu.be/M0quXl_od3g

3ème âge pas toujours éduqué

Une emmerdeuse passe son temps debout juste devant moi dans un bar à reluquer des oeuvres, puis essaie de décrocher un tableau au dessus de ma tête pour mieux le voir, sans demander au comptoir, vraiment sans respect de l’artiste ni des personnes autour. Vieille peau ! Arrive la peintre, bon, elles se connaissent…

Swipé à un salon ;)

Chaque fois que je sortais ce genre de réflexion je m’en prenais une ou en quelque sorte. L’arrogance de l’ego alors que les bobos sur place ne disaient pas mieux. Normandie ou grand est, la même lorsque l’on vient du trou du cul du monde. J’ai ignoré mon moi, la chaleur d’être quelqu’un, avalé par Paris après mille ignorances et solitudes.

Il est entré dans mon coeur

Mes pensées pour Rachid Taha. Un dernier sourire il y a pas si longtemps dans la rue, comme si de rares moments à échanger du Montana à gogo quand tout le monde roupille à des instants oubliés il avait mémorisé ma tronche et esprit. L’alcool coulait dans ses nuits, j’avais capté l’oubli de soi et un départ précoce. Jamais adieu, on est connectés. Et j’emmerde ta douce France rance, il n’y aura pas de cela entre nous.

Matjules

Hors le temps

La lune qui apparait deux fois et disparait en quelques secondes au milieu de la nuit brumeuse, comme pour me saluer. Magique.

Foot

3e salve de poivre que je me prends dans la gueule en 30 minutes (+ hard les gaz en manif’ politiques cela dit). J’étais arrivé vers 21h45 seulement. Et bim derrière le fourgon de gendarmes je me mange une barrière couchée dans le tibia. Ma jambe s’en souvient encore. Zzz…

Captation : Matjules

Matelooooo

Un collègue de 18 ans, beau gosse à la Louis Garrel comme son padre, rappeur & acteur & artiste bijou de l’école Boulle m’a sorti que sa nana s’est faite brancher par Moha la Squale aujourd’hui. Il est convaincu que sa meuf de 22 ans a pecho’ le number de Moha. Il aurait fait de même avec une people cool. Sa nana est en mode « t’es absent je te cherche » et « insulte moi quand on baise », ce qui l’emmerde quand pas défoncé. Y’a du niveau. Lol

A la Martin Paar ;)

Plein soleil. Montmartre. Me retrouve à faire le guide touristique. Mdr !

Momo

Mohamed m’a dit que je ressemble à son oncle kabbyle. Lui est magnifique & son faux t-shirt Gucci. J’aurais mieux fait d’etre nana hetero’ ou gay de son âge, je serais moins triste. Lol

Mohamed vient de sauver une fille qui fait de l’asthme. Je luis avais dit (à elle) de rejoindre la pharmacie en face au + vite, plutot que de s’etaler sur un banc inutile à suffoquer. Notre jeune chevalier a couru pour bloquer la circulation et la sauver. 🙂

Il peut etre mon petit fils et moi je suis usé de ne pas te voir.

Je t’ai dans la tete et dans le coeur. Pas envie d’aller me fondre en d’autres liens.

Je veux donner la vie.